Protecteur de votre environnement

Mouches

Il y a bien des espèces de mouches au Québec. Dans le domaine de la gestion parasitaire, les espèces comme la mouche domestique, la mouche verte ou bleue de la viande, la mouche pollénie ou la mouche drosophile font parti des parasites considérés des plus nuisibles car ils sont d’importants vecteurs de bactéries..

Lorsqu’il est question de contrôle de mouches, il est tout d’abord important d’identifier correctement l’espèce. Plusieurs mouches se ressemblent mais n’ont pas les mêmes mœurs ou comportements. En ayant une identification précise, nous sommes en mesure de trouver plus facilement la source de l’infestation.

La Mouche pollénie




Extermination - Exterminateur de Mouche pollénie – Exterminateur Région de Granby - Haute-Yamaska - Guide d'identification ABC Gestion Parasitaire

Description de la mouche pollénie :

La mouche pollénie a une taille plus imposante que la mouche domestique et des autres mouches d’intérieur. Elle mesure de 6 à 10 mm. Elle est grise foncée, presque noire et sans reflets métalliques. Au repos, ses ailes sont repliées sur leur corps.

Développement et cycle de vie de la mouche pollénie :

Chaque printemps, lorsque le sol dégèle et que la pelouse commence à pousser, les mouches quittent leur refuge d’hiver, se reproduisent et pondent les œufs un à un dans le sol. Les larves, issues des œufs 3 jours après la ponte, pénètrent dans le sol où elles s’infiltrent dans un ver de terre pour se nourrir. Lorsque le développement de la mouche pollénie est complété, soit au bout de 13 à 22 jours, elles émergent pour se transformer en pupes. Le state pupe durera de 11 à 14 jours, ce qui porte la durée totale du cycle de vie à environ 33 jours. Il peut y avoir 3 ou 4 générations par été selon l’humidité du sol, la température et les autres conditions.

Habitudes de la mouche pollénie :

Ces mouches vivent normalement à l’extérieur où elles se nourrissent sur les fleurs, les fruits et parfois de la sève des arbres. Au moment où elles cherchent un abri pour l’hiver, elles peuvent voler souvent plus de 2 km. C’est alors qu’elles se réunissent en nombre considérable sur les murs les plus exposés au soleil des constructions cibles. Elles s’introduisent à l’intérieur par les défauts de structure et autres ouvertures disponibles. Une fois entrées, elles se réfugient en grappes (d’où leur nom anglais clusterfly) dans les greniers, les murs et autre vides structuraux.

Elles sont très attirées par les rayons ultraviolets du soleil et elles bourdonnent souvent dans les fenêtres. De plus, une simple lumière peut les attirer et elles peuvent voler pendant des heures dans abat-jour et autour des fluorescents. Heureusement, elles ne se reproduisent pas à l’intérieur. Dans les pièces les plus froides, les mouches peuvent demeurer inactives jusqu’au printemps suivant. Par contre, celles qui ont trouvé refuge dans des endroits plus chauds sortent à n’importe quel moment de l’hiver et se rassemblent dans les fenêtres. Du printemps à l’automne, elles passent tout leur temps à l’extérieur.

Traitement contre la mouche pollénie :

Pour un contrôle maximal des mouches pollénies, il est recommandé de faire appel à un spécialiste exterminateur dans le domaine de l'exterination et la gestion parasitaire. Des traitements spécifiques sont conçus spécialement pour les contrôler. Le meilleur temps de l’année pour le traitement est à la fin de l’été avant que la population de mouche s’installe dans nos habitations. Les traitements sont majoritairement effectués sur les surfaces extérieures des bâtiments et dans les greniers.