Protecteur de votre environnement

Guêpes - Abeilles

Guêpe du genre poliste




Extermination - Exterminateur de guêpe poliste – Exterminateur Région de Granby - Guide d'identification parisitaire - ABC Gestion Parasitaire

Les guêpes du genre Polistes fabriquent un nid en forme de parasol. Ce nid de petite taille et très résistant est suspendu à son point d’attache par un pédoncule. Il se compose d’un seul rayon horizontal et il est ouvert, c’est-à-dire dépourvu d’enveloppe. Sa taille dépasse rarement celle d’une main ouverte et il contient entre 15 et 200 individus.

Les guêpes du genre polistes sont des guêpes sociales qui se différencient par un abdomen svelte, rétréci aux deux extrémités. Les ouvrières et les reines mesurent entre 14 et 16mm. Le corps est rayé de jaune et de noir. Les mâles sont à peine plus petits (inférieur à 15mm).

Seules les femelles fécondées auront passé l’hiver, et au printemps, plusieurs d’entre elles participeront à la construction d’un même nid. Par contre, une seule, celle qui deviendra dominante, sera la reine, les autres deviendront ouvrières.

Toujours logées dans leur alvéole respective, ces larves s’entourent d’un cocon de soie et se transforment d’abord en nymphes. Devenues adultes, elles prennent la relève pour le soin des larves et se chargent de la recherche d’araignées, de mouches, de chenilles ou d’autres insectes (ou encore de bouts de charognes) qui seront mastiqués et offerts en bouillie. En retour, les larves offrent aux adultes une substance sucrée. Les ouvrières vont également chercher des fibres, agrandir le nid (et y ajouter d’autres coupoles) et le rafraîchir en apportant de l’eau et en faisant vibrer leurs ailes. La reine peut ainsi se consacrer uniquement à la ponte, ce qui rend la colonie de plus en plus imposante.

À la fin de l’été, des centaines ou des milliers de guêpes occupent un seul nid. Des mâles (issus d’œufs auxquels aucune semence mâle n’a été ajoutée) et des futures reines sont alors élevées. Les ouvrières les nourrissent au détriment du reste de la colonie. Ces individus reproducteurs s’accoupleront à l’extérieur, avec d’autres individus provenant d’un autre guêpier, au cours d’un vol nuptial. Les jeunes reines ensemencées se trouveront un abri sous une écorce, dans une fissure, dans le terrier abandonné d’un rongeur ou parfois dans un hangar. Seulement quelques-unes survivent à l’hiver. Au Québec, il est certain que le reste de la colonie mourra avec les gels de l’automne.

Certaines espèces de guêpe nichent dans le sol, d’autres produisent un nid aérien ou profitent de structures telles que l’intérieur des murs et les entre toits.

Certaines espèces de guêpe fixent couramment leur nid sous les avant-toits, tandis que d’autres préfèrent le rebord extérieur des fenêtres. Les guêpes peuvent s’introduire accidentellement dans la maison par une fenêtre ou une porte entrouverte et ne plus trouver la sortie. Si une reine s’introduit dans la maison, elle peut établir son nid au grenier. Parfois, lorsqu’elles ont profité d’une ouverture pour établir leur nid dans un mur, il arrive que la colonie, en prenant de l’expansion, se trouve à l’étroit. Les guêpes peuvent alors se servir de leurs pièces buccales comme outil afin de s’introduire dans une maison. On peut aussi les apercevoir autour de nos aliments contenant des protéines ou du sucre.

Moyens de prévention contre les guêpe du genre poliste


  • Installez des moustiquaires à chaque fenêtre et bouchez les trous par lesquels elles pourraient pénétrer dans la maison.
  • Il est préférable d’utiliser des poubelles qui ont un couvercle et de les éloigner de celles qui n’en ont pas.
  • Inspectez vos arbres et réglez tout problème de pucerons ou d’autres insectes pouvant produire du miellat, une substance sucrée qui attire les guêpes.
  • Comme les nids sont souvent détectés à la fin de l’été lorsqu’ils sont plus gros, il serait bien de prendre l’habitude d’inspecter plus tôt les alentours de la maison.